IMMOBILIER 2022 : VIVE LA LOCATION

La hausse des taux d’intérêt va pénaliser les acheteurs de condos ou de maisons, car les coûts vont devenir prohibitifs.
L’an passé, on a vu le prix des maisons dans les régions du Québec atteindre des niveaux historiques.
Au retour à la vie normale, le retour en présentiel pour une partie du temps va faire fondre le prix des chalets.
Selon l’APCHQ (Association des Professionnels de la Construction et de l’Habitation du Québec), il manque actuellement près de 60 000 constructions pour répondre à la demande au Québec.
Culturellement, être propriétaire au Québec fait partie de l’orgueil des jeunes couples, mais le monde bouge, l’argent à la banque est devenu plus raisonnable pour voir venir.

La location comporte en revanche des avantages appréciables, car il n’y a pas à payer taxes foncières, taxes de mutation, frais de transaction, emménagement, entretien, réparations, intérêts hypothécaires.
La hausse du prix des loyers est contrôlée.
Les coûts d’entretien de l’immeuble restent aux frais du propriétaire, tout comme la facture de l’électricien ou du plombier quand survient un bris.
La location offre plus de souplesse et une plus grande liberté. Lors d’un changement de job ou d’une séparation, il est moins compliqué de quitter son logement.
Être locataire apporte une liberté et une souplesse de vie.


Jean-Claude Sensemat, Gestion-Geneen.com
Montréal, 25 janvier 2022